• Carolina Olivo

Au revoir au mal au dos en 2018



Lorsque nous parlons de mal de dos, des souvenirs des images des livres d’anatomie viennent a ma mémoire, dont trente-trois (33) vertèbres empilées représentant la colonne vertébrale . Cette longue tige osseuse flexible entre la tête et le bassin, sur laquelle reposent des muscles majeurs et qui est le soutien du corps entier.

Aussi, la lecture de plein des livres lus dont des résultats des études cliniques montrent que:

  • plusieurs maux au dos trouvent leur cause dans la sollicitation anarchique des muscles lors d’une séquence de mouvements d’étirement et de contraction précise. Ce qui fait en sorte que les récepteurs de la douleur du muscle et du fascia sont déclenchés;

  • quatre sur cinq personnes ont vécu un mal au dos au certain moment de leurs vies, peu importe leur emplacement ou l’intensité;

  • il existe une interaction entre la douleur et l’esprit de celui qui en soufre, avant, durant ou après l’apparition de la douleur. Pour certains, aucun souvenir d'une chute ou un accident dans le passé est arrivé avant l’apparition de la douleur. Juste une séquence des éventements de vie, des moments difficiles émotivement;

  • des symptômes de dépression, d'impuissance, du stress, de colère, d'anxiété, de tristesse, de solitude, entre autres lors que le mal au dos est apparu.

Qu’il s’agisse d’une douleur corporelle ou psychique, ces symptômes sont un appel à nous réveiller, à nous écouter, à nous reconnecter avec nous-mêmes, à nous accorder le temps d’être mieux, à prendre le temps de nous aimer. C’est le corps qui veut parler de choses que nous ignorons, que nous ne sommes prêts à accepter. Le corps parle dans un langage incompressible par cet homme submergé dans la folie du quotidien et parfois avec la force d’un cyclone qui l’oblige à s’arrêter.

Pourtant, ne négligez pas votre mal au dos. Dès qu’il y a souffrance, vous devrez aller à la rencontre d’un professionnel de la santé. C’est lui la seule personne qualifiée pour vous diagnostiquer et à vous prescrire des médicaments pour soulager le mal.

Car vous êtes plus que vos symptômes, rencontrer aussi un guide qui travaille avec une approche globale sera convenable. Il ne substituera jamais l’avis de votre médecin. Tout le contraire sa participation sera une plus au processus de soulagement initié et suivi par votre médecin.

Ses connaissances et son expertise seront bénéfiques pour : a) aborder votre malaise autrement; b) vous donner la permission de reconnaître votre ressenti; c) de symboliser la douleur pour mieux gérer la situation; d) reprendre le pouvoir de transformation cache dans chaque être humain depuis la nuit de temps; e) devenir une partie active du processus de guérison; f) enlever toute croyance relie à votre malaise; g) explorer l'apprentissage derrière le mal au dos. Tout ça dans une ambiance sécuritaire.

Malgré le parapluie de propositions faites par divers auteurs, aucun rapport ne doit être fait selon l’emplacement de la douleur, puis chaque individu est un univers particulier.

Selon mon expertise professionnelle, incorporer la massothérapie chinoise sera aussi bénéfique. Par la acupression, un technique compris dans la médecine chinoise, le corps est libéré des tensions supplémentaires juste en exerçant de la pression sur certains points au long du corps physique. Ainsi, l'incorporation du son, une thérapie par laquelle les muscles ou les os sont invités au fonctionnement harmonique montré par les vibrations précises émises par des diapasons.

Ne restez-vous coincé dans la douleur en 2018. Prenez-vous le contrôle de votre bien-être. Allez-vous à explorer des approches qui bien de différentes sont complémentaires et fonctionnent merveilleusement.


0 vue

Posts récents

Voir tout

Duelo migratorio

Luego de la entrevista con Rosana Marquez, sobre el “Duelo Migratorio”, he recibido muchos mensajes en torno a las emociones que éste proceso despierta en quienes por diversas razones han decido dejar